Remplissez ce formulaire afin de nous acheminer votre demande de réservation. Nous communiquerons avec vous pour vous confirmer si la plage horaire demandée est disponible.
Nous vous appellerons dans les plus brefs délais.

Sachez que dans les moments achalandés, cela peut prendre jusqu’à trois heures.

Date souhaitée*
Nombre de personnes*
Prénom*
Courriel*
Nom*
Téléphone*
Commentaire

514 271-7515
Réservation en ligne

Vidéo BOMBE TV sur l’expérience du bain flottant

Vidéo BOMBE TV sur l’expérience du bain flottant

L’équipe d’animateurs de BOMBE TV a débarqué la semaine dernière chez Ovarium pour investiguer l’expérience du bain flottant. L’animateur Jay St-Louis a essayé les fameuses capsules d’isolation sensorielle dans lesquelles certaines personnes ont avoué avoir vécu des expériences mystiques.

S’il n’a pas vécu de moment spirituel particulier, pour le moins, Jay a découvert que l’effet bienfaisant du bain flottant sur le système nerveux est bien réel. Il en est sorti plutôt super relax comme il le raconte à Jeff Lee: « j’ai eu l’impression de voler, que le cerveau flottait. Dans le monde moderne, on est connecté à plein d’infos et de réseaux. Alors que dans le bain flottant, on est seul avec soi-même… » sans tout ce bruit aurait-il pu ajouter.

L’aventure a été gravée dans un clip vidéo disponible chez BOMBE TV.  Ce clip d’une durée de 5:39 minutes met en vedette Jay St-Louis (l’expérimenteur et intervieweur), Jeff Lee (le co-intervieweur) et Vincent Meloche (l’interviewé), directeur des communications et du marketing chez Ovarium. Voici un aperçu du clip (cliquez sur l’image):

(Cliquez sur l’image pour voir la vidéo BOMBE TV)

Qui est BOMBE TV?

BOMBE TV c’est un groupe de jeunes (fous écrit-on!) qui aiment mettre leur nez un peu partout (actualité, jet-set, insolite) et vous présentent ce qu’ils ont trouvé de plus original et savoureux. Plus de 200 clips sont réunis sur leur site et BOMBE TV a finalement fait le saut à la télé. On peut voir également la gang de Jeff Lee, Galasha et Maxime Fleurant au petit écran, chez Vox. Pour découvrir l’histoire de BOMBE TV, cliquez sur BOMBE TV (le premier comme le deuxième).

______________________________________________

À propos de John C. Lilly et des drogues

Dans le reportage, il a été mentionné que le fondateur du bain flottant avait utilisé des drogues dans un caisson d’isolation sensorielle. Il est important de comprendre le parcours de ce médecin et psychothérapeute, pionnier dans l’étude de la conscience au lieu de sauter rapidement à la conclusion qu’il était pour l’usage de drogues dans un vaisseau d’isolation sensorielle (autre nom donné au bain flottant).

En fait, John C. Lilly a pris des drogues dans un caisson d’isolation sensorielle, ainsi qu’en la compagnie de dauphins dont il étudiait la communication, dans le but de comprendre le fonctionnement du cerveau. Il a fait état de ses recherches dans ses livres : Programming and Metaprogramming in the Human Biocomputer: Theory and Experiments and The Centre of the Cyclone, publiés en 1972.

Suivant les conseils de son ami Ram Dass (chercheur qui a expérimenté le LSD avec Timothey Leary et qui a préféré ensuite la voie de la méditation aux drogues), Lilly étudia par la suite la méthode de yoga de Patanjali. Dans la même voie, il a accordé une grande attention à l’approche méditative de Sri Ramana Maharshi sur le « Qui suis-je ? » desquels il a analysé les principes dans son paradigme du bio-ordinateur humain. Il a poursuivi sa quête de sens en s’entraînant avec le guide spirituel Oscar Ichazo au Chili. Lilly a avoué avoir atteint le plus haut niveau SatoriSamadhi durant cet entraînement.

Avis : l’usage de drogues, tant légales qu’illégales, durant une séance de bain flottant, de massage ou de Pulsar est strictement interdite chez Ovarium. Notez que le fait d’être sobre est une condition nécessaire pour favoriser la stimulation optimale des substances de votre organisme, particulièrement les endorphines, lesquelles engendrent la détente, la relaxation profonde et des états de conscience agréablement modifiés. La raison est simple : l’effet des drogues (incluant l’alcool) pertube la production d’endorphines.

  • Nous sommes ouverts et tous nos soins sont disponibles, les nouvelles directives gouvernementales le permettent.

     

    Prenez soin de vous !