Glisser vers l’inconnu, relaxer dans le bain flottant

Dans chronique précédente, j’ai proposé que la relaxation était un art qui s’apprenait. Selon le physicien et psychanalyste Dr. John C. Lilly, le principal obstacle au relâchement est la peur de l’inconnu. Ce relâchement est seulement possible en allant au-delà de notre propre perception de soi. Il poursuit en indiquant que cette perception de soi est « un ensemble d’obstacles, un ensemble de négations, un ensemble de blocages à la réalisation qu’une personne est vraiment bonne, qu’une personne a sensibilité extrême et a une profonde empathie, sympathie et un grand amour pour les autres. » Read more

Joanne Blain gagnante d’un certificat cadeau de 100,00$

La prochaine fois que vous irez flotter, vous faire masser ou relaxer avec le Pulsar, arrêtez-vous au comptoir de bienvenue et demander le petit formulaire d’inscription pour «Clients privilégiés». C’est ce qu’à fait madame Joanne Blain et cela lui a valu de gagner un certificat cadeau d’une valeur de 100,00 $ applicable sur les produits et services offerts chez Ovarium.

Beau cadeau, n’est-ce pas? Et c’est ce qui risque de vous arriver si vous vous inscrivez comme «Client Privilégié» ou comme «Cliente Privilégiée». En plus de participer au tirage du certificat cadeau de 100,00 $, Ovarium soulignera votre anniversaire de naissance avec un certificat cadeau de 20,00$ et en ajoutera un deuxième pour votre anniversaire de mariage. Et ce n’est tout! Pour vous remercier pour votre inscription, Ovarium vous donnera un autre certificat cadeau de 10,00$.

Si je calcule bien, votre inscription vous vaudra une remise minimale de 30,00$ et de 50,00$, si vous êtes mariés. Intéressant! Tout cela simplement pour recevoir en primeur les informations sur les promotions spéciales de votre centre de relaxation et de détente préféré à Montréal.

Bon! Vous m’excuserez. Je m’en allais justement chez Ovarium ce soir pour dénouer les tensions musculaires accumulées dans cette semaine de fous avec un super massage suédois. Auparavant, je vais en profiter pour …