ovarium_pouvoir_du_sourire_blog_vFinal

Souriez : vous êtes contagieux

S’il y a un mot qui nous fait peur, c’est bien « contagieux ». Virus nécrologiques, bactéries mortelles, champignons microscopiques aux noms pernicieux, voilà ce qu’évoque habituellement cette expression. Mais saviez-vous que le bonheur aussi est contagieux ?

Sourire vous rend plus heureux et c’est contagieux !

Plusieurs experts à travers le monde sont unanimes pour affirmer que sourire nous rend plus heureux, point. Les nombreuses hormones déclenchées par ce discret mouvement du visage contribuent sans équivoque à accroître notre sérénité. Or, celle-ci est réellement contagieuse. En raison de l’effet miroir des neurones, la personne à qui l’on sourit sera involontairement poussée à nous imiter ! Par conséquent, nous pouvons réellement rendre le monde plus heureux… en souriant à la vie ! Une thèse que développe abondamment Mike Colagrossi dans un article publié sur le site de Big Think.

La découverte de l’effet miroir des neurones remonte aux années 1980, notamment lors d’expériences menées sur… des singes. À la même époque, le célèbre psychologue américain Paul Ekman avait remarqué que le visionnement successif d’un grand nombre de photographies de personnes à l’allure malheureuse le rendait… malheureux. Avec son équipe de recherche, il a commencé à approfondir rigoureusement le phénomène. Leur conclusion : le système nerveux autonome est significativement altéré par la vue d’une succession de photographies d’individus en apparence tristes. À l’instar de bien d’autres experts, Paul Ekman établira au fil des ans que l’inverse est également vrai.

Maints chercheurs ont exploré ce réflexe neurologique d’imitation, établi sans équivoque grâce à l’évolution de l’imagerie médicale. Aujourd’hui, ils concluent qu’une personne qui sourit à une autre amènera cette dernière non seulement à l’imiter inconsciemment, mais aussi à déclencher en elle les « hormones du bonheur ».

Participez à bâtir un monde meilleur en souriant !

Dans une conférence TED, Ron Gutman évoque une étude très instructive de l’Université d’Uppsala (Suède). Cette recherche concluait notamment qu’il est très difficile de froncer les sourcils lorsque l’on s’adresse à une personne… souriante. Le sourire est donc si contagieux qu’il entrave le contrôle de nos propres muscles faciaux lorsque l’on est en face d’un individu qui nous sourit. Dans un article du Psychology Today, Ronald Riggio conclut que le monde dans lequel on évolue au cours de la journée nous est simplement plus favorable lorsque l’on sourit.

Si le sourire favorise le bonheur et qu’en plus il est contagieux, c’est dire que nous pouvons tous contribuer à édifier un monde meilleur !

Gordon Pigeon,
collaboration spéciale pour le Spa Ovarium.

5 comments

Laissez un commentaire