Bernard Meloche, explorateur de la conscience et de la relaxation

Ovarium fête son 10e anniversaire, pourtant il existe depuis 28 ans! Paradoxal n’est-ce pas? Pas vraiment. En fait, le principal centre de détente à Montréal célèbre en 2010 ses 10 ans dans les locaux situés sur la rue Beaubien angle St-Denis. Vous savez, dans l’ancienne grande Banque Laurentienne? Comme pour tout anniversaire, c’est l’occasion de se dire bravo, de se féliciter pour le chemin parcouru et de se demander si on a fait les bonnes choses pour soi et, surtout, pour la clientèle. Pour le fondateur Bernard Meloche, explorateur de la conscience et de la relaxation, la réponse à cette question est un gros OUI! Découvrons ensemble pourquoi l’Ovarium est devenu l’un des plus populaires centres de massage et de bain flottant à Montréal.

Au commencement

Si vous aviez rencontré Bernard Meloche, en 1982, vous auriez sûrement pensé qu’il était irréaliste et même un peu fou avec son projet de centre de relaxation intégrale. « À l’époque, la méditation et la relaxation étaient un domaine peu connu des gens. Persuadé qu’une véritable évolution commence avant tout par un changement intérieur, je me suis engagé dans une quête qui m’a conduit de découvertes en révélations.» Inspiré notamment par la lecture du livre d’Alvin Toffler (Le choc du futur (1970), prédisant que les bouleversements au cœur de nos vies seraient de plus en plus rapides, il a aussitôt cherché à découvrir un moyen d’assimiler ce nouveau rythme de vie inévitable plutôt que de le subir.

«S’il y a un outil qui peut permettre aux gens de se détendre et de se retrouver avec eux-mêmes, c’est le bain flottant et c’est l’un des plusbeaux cadeaux faits à l’humanité.» John Lilly

Espaces intérieurs

Dans la foulée des expériences de John C. Lilly, célèbre neurophysiologiste et inventeur des vaisseaux d’isolation sensorielle, Bernard Meloche découvre les bains flottants. « J’ai aimé tout de suite cette nouvelle technique parce qu’elle permettait d’atteindre rapidement un état de profonde relaxation, offrant aussi un espace privilégié pour entrer en contact avec son espace intérieur. C’était un moyen simple de s’initier à la méditation sans être obligé de suivre des règles d’austérité et principes dogmatiques, ni de suivre un quelconque gourou, d’appartenir à une organisation religieuse ou spirituelle. Pour une personne qui avait connu ces gourous et leurs ashrams à l’époque, ce fut toute une révélation » partage le fondateur de l’Ovarium.

Relaxation intégrale

À la suite de cette découverte, il a créé le Centre de relaxation intégral, le premier centre de bains flottants à Montréal situé sur la rue St-Denis, près de la rue Sherbrooke. Le centre a déménagé ensuite sur l’avenue du Parc pour y faire sa marque sous le nom de l’Ovarium. En 2010, le centre de relaxation est venu s’installer sur rue Beaubien. L’Ovarium cumule depuis un peu plus de 10 200 jours d’existence. Multipliez ce chiffre à une moyenne de 50 personnes par jour (il y en avait pas autant au début et aujourd’hui, avec 6 salles de bains flottants, 11 de massage et 4 pour le Pulsar, cela peut dépasser facilement les 100 personnes): hé bien, cela signifie que plus de 500 000 individus sont venus ou revenus à l’Ovarium pour quérir un antidote au stress de la vie. Fascinant! Pour en apprendre davantage, lisez cet article : Bains flottants : théorie scientifique des bienfaits de la flotte

Bernard Meloche, au début de l’Ovarium.

Saviez-vous qu’un vaisseau d’isolation sensorielle

ou bain flottant contient 2000 tasses de sel d’Epsom ?

Massage et bain flottant

En Californie, dans les années 1970, la tendance révélait que le rythme de la vie accélérerait en Amérique du Nord et que l’une des tendances en émergence était la recherche de moyens susceptibles d’aider les gens à relaxer, c’est-à-dire de permettre à l’organisme autant qu’à l’esprit de lâcher prise et de se revitaliser : « de recharger sa batterie! » comme dirait ma mère. Cet engouement du public pour la détente réelle à favoriser l’essor des appareils antistress tout comme des techniques de relaxation.

Bernard Meloche a participé à un atelier que le Dr Lilly a organisé à l’Institut Esalen, en Californie. Ce contact avec Esalen fut pour lui à l’origine d’une véritable vision : la synergie unique entre les meilleurs techniques de massothérapie et des séances de bains flottants. À partir de ce moment là, cette remarquable combinaison est devenue la marque originale de l’Ovarium.

« Pour l’avoir vécu et apprécié de nombreuses fois, quelque chose me disait que ces deux techniques allaient procurer un bénéfice incomparable pour la clientèle. Ce sont deux expériences distinctes et contrastées : l’isolation sensorielle (tactile, auditive, thermique et olfactive) et la présence sensorielle (tactile et musicale). Depuis 25 ans, on peut observer chez la clientèle de l’Ovarium un effet synergique des deux services qui dépasse leur simple addition; l’un complémente l’autre en une sorte de magie des contrastes qui génère une expérience de détente extraordinaire. Plusieurs témoignages rapportent des effets se prolongeant jusqu’à dix jours et plus » ajoute le pionnier des bains flottants au Québec.

On sent chez le personnel un état d’esprit

et une solidarité qui colorent agréablement

l’ambiance de l’Ovarium.

Une équipe formidable

Bernard Meloche se dit fier aujourd’hui de ce qu’il a accompli. Coin Beaubien et Saint-Denis, la banque immense que sa brillante équipe a investie d’une façon tout à fait zen revêt les allures d’un temple magnifique. Un calme serein imprègne l’atmosphère, de l’accueil jusqu’aux salles de soin, où on peut, flotter, se faire masser ou relaxer avec des ondes lumineuses.

Mais surtout, il affirme être reconnaissant par la qualité du personnel de l’Ovarium. « Des préposés à l’accueil aux massothérapeutes, vous êtes reçus et traités avec gentillesse et délicatesse. On sent chez le personnel un état d’esprit et une solidarité qui colorent agréablement l’ambiance de l’Ovarium » souligne-t-il. Pour illustrer ses propos, il cite une soirée où une employée présentait ses œuvres dans un vernissage. Or il y a vu une vingtaine de ses camarades de travail. « Une manifestation d’amitié de ce genre me fait sentir que l’expérience de travailler à l’Ovarium en est une de support mutuel et c’est aussi ce qui est ressenti par la clientèle. Je profite de l’occasion pour leur dire merci et comment je les apprécie » conclut-il.

Oui! La technologie sera aussi

au rendez-vous de la recherche

d’une relaxation profonde et plaisante.

Le futur

Comme il y a 28 ans, il offre son expérience à titre d’explorateur de la conscience pour chercher et « tester » les approches et les outils qui aideront les gens à relaxer et entrer en relation avec leur intérieur. N’est-ce pas ainsi qu’il a découvert les bains flottants en 1982? Son autre outil le Pulsar a été introduit à l’Ovarium en 1990. Cet appareil émet des fréquences sonores et lumineuses qui influencent la vitesse de nos ondes cérébrales pour nous permettre d’accéder à des états de conscience généralement hors de notre porté. Actuellement, il participe au développement d’un nouvel appareil qui génère des sensations tactiles, il sera connu au cours de 2010 sous le nom Sensaflo.

Le mot de la fin

Au fil des années, riche d’une expérience de plus d’un quart de siècle, Ovarium demeure toujours aujourd’hui l’endroit privilégié pour relaxer et se ressourcer. Au sein d’un décor harmonieux et apaisant, privilégiant les matières nobles, les essences naturelles et la douceur des végétaux, l’équipe Ovarium saura vous faire partager toute l’expérience et la passion de son fondateur. Comme c’est le 10e anniversaire, Ovarium vous fait un cadeau. Pour dxe plus amples informations lisez l’article : Célébrez le 10e anniversaire de l’Ovarium avec un rabais de 10$!

1982-2000 : l’Ovarium sur l’avenue du Parc.

18 années de flotte et de massage qui ont contribué à réduire le stress

dans la vie de dizaines milliers de Montréalais et de Montréalaises.

2000 et + : l’Ovarium au 400 rue Beaubien (angle St-Denis).

Le plus grand centre de bains flottants, de massages et de détente intérieur à Montréal.

———————————————————————————-

1 commentaire

  1. Pingback: L’Ovarium, source de détente, de mieux-être et d’évasion | Relaxons : le blogue des mordus de la détente